Les plaisirs de la philologie d’après la correspondance Pinelli-Dupuy