Modernité et antimodernité dans l'analogie passionnelle d'Alphonse Toussenel