La double trace de l'autobiographie