Variole dans une momie du XVIe siècle de la basilique de S. Domenico Maggiore à Naples: ètude immunohistochimique, ultrastructurelle et biologie molèculaire