Recensione a Benoît de Cornulier, Théorie du vers