Aller au fond des pensées. Giordano Bruno et les traductions