“Me laisser le soin de me diriger moi même dans mes études”: qualche riflessione sui carnets italiani di Girodet